——–{—(@

Livres et articles publiés

Le métier à penser : tisser des textes avec Baudouin Jurdant

J’ai le plaisir d’avoir écrit un texte dans le cadre d’un ouvrage collectif consacré à la pensée de Baudouin Jurdant. Le livre, qui porte le joli titre de “Le métier à penser : tisser des textes avec Baudouin Jurdant”, a été dirigé par Joëlle Le Marec et Mélodie Faury. Voici la présentation de l’ouvrage :

Cet ouvrage est associé pour nous, lecteur.ices des travaux de Baudouin Jurdant, à une certaine manière de faire de la recherche.
Nous tentons chacun.e de préciser par l’écriture ce que nous font certains textes ou ce qu’ils nous aident à penser, nous exposons nos manières de réfléchir sur ou avec la pensée d’autrui, dans l’intimité des lectures, des méditations, des réflexions, des dialogues et des disputes qui nous relient à des questions communes à propos de ce qu’on sait, de ce qu’on cherche à savoir, de ce qu’on doute de savoir, avec les sciences, ou malgré elles quand elles obstruent les enquêtes au lieu de les faciliter.

Quinze chercheur.e.s ou enseignant.e.s-chercheur.e.s écrivent ainsi à partir d’un texte de Baudouin Jurdant qu’illes ont choisi, librement. Illes en exposent les raisons dans la lecture qu’illes en font. Ces textes parlent de nos manières de lire, de travailler, de tisser, de distinguer, de saisir, d’interpréter.

Nous pensons avec Baudouin Jurdant. Ainsi, ces textes rendent explicites et discutables collectivement des manières de faire qui sont la plupart du temps gardées dans le registre de l’implicite dans nos pratiques de recherche : comment étudions-nous, comment construisons-nous nos distances et nos proximités, comment transmettons-nous, comment rêvons-nous, en murmurant à notre propre oreille à haute voix avec autrui, comment habitons-nous des espaces collectifs dans lesquels nous réfléchissons avec d’autres ? Comment nous laissons-nous interpeller ? Comment écrivons-nous ?

Pour accéder au sommaire du livre, et aux textes qui sont disponibles en ligne sur le site des Éditions des Archives Contemporaines, voici l’adresse : https://eac.ac/books/9782813003706

Le texte que j’ai rédigé, à partir d’un article de Baudouin Jurdant publié en 1969, s’intitule (cliquez sur le lien pour accéder au pdf) :

Du désir de subversion à l’aliénation. La dérive bureaucratique et professionnalisante des sciences et de l’étude de leur communication

 

Résumé : Discussion autour de l’usage contemporain, dans un cadre d’enseignement supérieur au journalisme
scientifique, d’un texte aujourd’hui « classique » de Baudouin Jurdant et plus généralement de
la littérature en sciences humaines sur la vulgarisation. Cette discussion permet d’analyser aussi bien les
transformations de cette pratique culturelle – en particulier dans le cadre du journalisme scientifique – que
celle des sciences elles-mêmes.

journalisme scientifique, enseignement supérieur, vulgarisation, critique, émancipation, professionnalisation, bureaucratisation

 

Discussion

Pas encore de commentaire.

Commenter

Archives