——–{—(@

Non classé

La dictature chinoise et la recherche…

Alors que se multiplient, dans les universités Françaises, les “Instituts Confucius” – ces officines de la propagande chinoise complaisamment accueillies par nos institutions – et tandis que nous continuons à faire du classement de Shanghai le repère de nos classements universitaires internationaux – en oubliant qu’il est le produit d’une dictature qui a massacré ses étudiants en les écrasant sous les chenilles de chars d’assaut à Tien An Men -, une post-doctorante en SHS décrit son parcours dans le Xinjiang dans le cadre d’une enquête en ethnomusicologie. Enquête qu’elle a du abandonner pour des raisons d’éthique professionnelle :

https://blogs.mediapart.fr/silk-road/blog/311218/changement-de-plan-faire-de-la-recherche-au-xinjiang

Discussion

Pas encore de commentaire.

Commenter