——–{—(@

Non classé

La police française : une milice fasciste qui tue, mutile, frappe et gaze la population

Retour de manif contre la réforme des retraites, et rapide témoignage des violences policières. J’ai pu constater que la milice fasciste française des bas du front se porte toujours aussi bien. Ces connards de CRS ont nassé sans aucune raison le parcours, comme à leur habitude, à un endroit où il n’y avait que des gens très calmes. Ensuite, ils se sont attaqués de manière ciblée à une personne qu’ils ont plaquée par terre en utilisant la même technique dégueulasse que celle qui a tué Cédric Chouviat la semaine dernière, et qui avait tué Adama Traoré en 2016 : plaquage au sol, appui sur le dos avec les genoux, et clé au cou. Ensuite ils ont gazé tout le monde. J’étais à moins de 10 mètres de cette scène, et comme tous mes voisins, je n’ai pas compris la raison de cette violence : le type n’avait rien fait, et il n’y avait aucune agitation particulière dans cette partie du cortège.

Rien de neuf, donc, mais ça fait toujours chier de constater cette barbarie des forces de l’oppression. Si le type plaqué au sol n’a pas pris plus de coups, c’est parce que plein de monde s’est regroupé autour de cette scène de violence gratuite pour la filmer. Il y avait des smartphones et des caméras un peu partout, heureusement.

Tout le monde déteste la police car la police déteste tout le monde.

La France ne sera pas une démocratie tant que ces barbares de CRS ne seront pas mis hors d’état de nuire à la population française. Une réforme radicale de ces nuisibles s’impose, et aucun programme politique de gauche ne pourra en faire l’économie.

Pour en savoir plus sur les violences policières et sur l’Etat policier français, la journée de riposte à l’autoritarisme a apporté des contributions importantes regroupées dans une série de vidéos : http://igorbabou.fr/ripostons-a-lautoritarisme-videos-des-interventions-de-la-journee-nationale-du-11-mai-2019/

Discussion

Une Réponse à “La police française : une milice fasciste qui tue, mutile, frappe et gaze la population”

  1. Lordon ne dit pas autre chose cette semaine, même s’il est plus prolixe que moi. Son texte est tout à fait lucide :

    “en France, le droit politique fondamental en quoi consiste de manifester dans la sûreté a été détruit. En France, il n’est plus possible de manifester sans mettre en péril son intégrité physique, et même jusqu’à sa vie ! On attend toujours qu’un grand média soit capable de dire cet état de fait accablant”

    A lire ici : https://blog.mondediplo.net/quelle-violence-legitime

    Posté par Igor Babou | 15 janvier 2020, 18 h 05 min

Commenter

Archives