——–{—(@

En une

Parution : Paysages d’énigmes. Les paysages entre actions, représentations et institutions.

Sous la direction d’Igor Babou et Joëlle Le Marec

Flyer en ligne, extraits et bon de commande de l’ouvrage

Présentation :

Comment, à partir de la notion de paysage, maintenir dans nos objets et actions la sensibilité, les troubles ou les énigmes liés aux difficultés de penser à la fois la nature et les institutions, les représentations et les actions…?

Nul ne peut prétendre définir le paysage comme un objet qui serait soit entièrement culturel, soit entièrement naturel; il supporte maints cadres théoriques (philosophique, esthétique, historique, anthropologique, sociologique, etc.) tout en ayant constitué un réservoir d’agir politique et d’expression artistique; le caractère flou du concept autorise tous les conforts interprétatifs, mais aussi tous les abus gestionnaires. C’est pourquoi il constitue un terrain particulièrement intéressant pour confronter des points de vue, des pratiques et des épistémologies.
L’idée est donc de contourner les approches parfois exclusivement sémiotiques (ce que nous dit le paysage, ce que signifie le paysage, etc.), ou parfois uniquement sociologiques (le paysage comme construit social) pour interroger ce qui dans le paysage dérange nos prétentions à la modélisation ou au surplomb: par exemple comment maintenir dans nos objets et actions la sensibilité, les troubles ou les énigmes liés aux difficultés de penser à la fois la nature et les institutions, les représentations et les actions, les engagements et les déplacements des individus, les approches scientifiques et les intérêts des praticiens ?

Auteurs :

  • Joëlle Le Marec (professeur à l’université Paris Sorbonne, Laboratoire GRIPIC),
  • Igor Babou (professeur à l’université Paris Diderot, laboratoire CERILAC),
  • Carpanin Marimoutou (professeur à l’université de La Réunion, laboratoire LCF),
  • Bernard Kalaora (professeur Honoraire de l’université de Picardie Jules Verne, Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, Conseiller scientifique du Conservatoire du Littoral, Président de Littocean),
  • Jacky Vieux (fondateur et ancien directeur de la Maison du fleuve Rhône),
  • Philippe Hilaire (paysagiste dplg, docteur en « histoire et sémiologie du texte et de l’image », Paysagiste-Conseil de l’État, maître assistant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette),
  • Yogan Muller (chercheur au Laboratoire Habiter de la Faculté d’architecture La Cambre-Horta),
  • Lionel Charles (Fractal)

Discussion

Pas encore de commentaire.

Commenter