——–{—(@

Programmes de recherche

Terres Australes et Antarctiques Françaises : au carrefour des imaginaires

Depuis 2020 et pour 3 ans, j’ai rejoint un nouveau programme de recherche du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris qui porte sur les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), et plus précisément les îles Kerguelen, Crozet et Amsterdam.

Les membres de notre programme sont les suivant.e.s :

  • Frédérique Chlous, PR en anthropologie, MNHN, directrice du département SHS du MNHN (directrice du programme).
  • Joëlle Le Marec, PR, Infocom, Paris 4-Celsa, directrice du Gripic
  • Hélène Artaud, MCF en anthropologie, MNHN, spécialiste d’anthropologie maritime/insularité.
  • Sébastian Grevsmül, Chargé de recherche CNRS, Centre de recherches historiques de l’EHESS, historien de l’environnement et spécialiste des zones arctiques et antarctiques
  • Vincent Monnoir, doctorant en histoire environnementale, sous la direction de Sébastian Grevsmül. Sa thèse porte comme titre : “Une histoire environnementale des terres australes françaises (XVIIIe – XXIe siècles) : acteurs, ressources, savoirs”
  • Léo Martin, post-doctorant en anthropologie. J’étais dans son jury de thèse (en anthropologie de la nature). Il a une formation initiale en sciences de la nature et a pratiqué plusieurs hivernages aux Kerguelen. Il connaît donc très bien le terrain.
  • Et moi-même : je suis dans ce programme au double titre de chercheur et de photographe, puisque l’un des “délivrables” du programme doit être un “beau livre scientifique” avec beaucoup d’iconographie, et notamment des images tirées des enquêtes ethnographiques et des entretiens que je ferai sur place, à La Réunion ou aux Kerguelen/Crozet/Amsterdam

Les points-clés du projet :

  • Résolument interdisciplinaire : histoire – anthropologie – sciences de la communication
  • Objet : Analyses diachroniques des imaginaires (Terres australes françaises), de leurs constructions et leurs mises en scène
  • Méthodes :
    • Analyse documentaire : archives, iconographie, journaux personnels, récits
    • Entretiens semi-directifs
    • Observations
    • Travail spécifique de photographie

Dans ce programme de recherche, je travaille sur les aspects suivants :

  • Analyse des missions scientifiques à partir des pratiques ordinaires : interactions entre chercheurs/ses et personnels technique et administratif
  • La « mission » comme objet d’analyse : avant, pendant et après le séjour dans les TAAF.
  • Une enquête ethno-photographique

Discussion

Pas encore de commentaire.

Commenter

Archives