——–{—(@

Non classé

Impascience (1975-1977, collection complète numérisée)

Numérisation complète et mise en ligne du corpus de la revue “Impascience”, revue de critique de science publiée entre 1975 et 1977. Avec Labo Contestation et cette nouvelle livraison, on se rend vraiment compte de la persistance d’un rêve d’une autre université et d’une autre recherche, depuis 1968… ainsi que de la persistance d’à peu près les mêmes problèmes, désillusions, tentatives, etc. Un regard historique sur ces luttes n’est donc pas inutile.

http://science-societe.fr/impascience/

Un texte de présentation de cette revue a été rédigé par Mathieu Quet :

Extrait : […] avec la publication de revues militantes (Porisme, avant même mai 68, puis Labo-contestation, Le module enragé, Le Cri des Labos, Survivre ou encore Impascience). Ces revues, à l’existence relativement courte, inscrites dans la dynamique de publications propre aux années 68, offrent aujourd’hui le témoignage d’une période d’activisme critique sans précédent autour des sciences.

De cette série de revues, Impascience est la dernière à avoir vu le jour dans les années 1970, avec 7 numéros, dont un double, publiés entre 1975 et 1977. Rédigée principalement par des chercheurs et des enseignants, c’est aussi celle qui a connu les développements théoriques les plus aboutis, et celle qui a pris forme au moment où la critique militante basculait du côté d’une réflexion universitaire, avec la constitution du domaine Sciences, Techniques, Société. Impascience s’inscrit donc au tournant de la critique militante et d’une formulation plus académique des questionnements. Elle mène à un certain accomplissement la réflexion activiste, tout en témoignant d’une crise interne et de doutes face au devenir de la critique. Elle ouvre aussi la voie aux développements futurs du champ STS (« Sciences, Technologies et Société ») comme interdiscipline (avec Pandore à l’École des Mines dès 1978, puis Les cahiers STS ou Alliage, un peu plus tard dans les années 1980).

Discussion

Pas encore de commentaire.

Commenter

Archives